Partagez | 
 

 Rencontre avec un arbre [pv Licinus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ivy Palmer


avatar


Messages : 235
Date d'inscription : 06/07/2011
Age : 25
Localisation : derrière mon bureau

MessageSujet: Rencontre avec un arbre [pv Licinus]   Ven 2 Sep - 9:45

Il y a certaines fois où notre inconscient prend le dessus sans que nous nous en rendions compte, et alors que nous croyons marcher sans but c'est lui notre guide. Est-il dans la nature de l'homme de réfléchir ? Est-ce vraiment ce qui lui permet de ne pas être un animal ? Qu'est-ce que réfléchir signifie exactement ? Me posant toutes ces questions je suis allée dans un dictionnaire et j'ai trouvé ces définitions dans l'Hachette 2009 et le moins qu'on puisse dire c'est qu'il se moque bien de nous :
homme : être humain
humain : qui est relatif à l'homme...
réfléchir : user de la réflexion, penser mûrement.
réflexion : Action de la pensée qui considère mûrement une idée, un problème : pensée exprimée résultant de cette action.
Je pense donc je suis.... Descartes... C'est à ces moments là que je regrette qu'à Poudlard on n'enseigne pas la philosophie et la psychologie. Il y a tellement de questions qui peuplent notre univers et je ne peux m'empècher de me demander pourquoi tout ce mystère ? Peut-être est là l'utilité des moldus... peut-être qu'être moldu peut-être une vocation et que le but de leur vie est de trouver des rèponses. Hermione Granger à l'époque d'Harry Potter était très brillante, mais elle ne savait pas plus que moi le secret de notre existence... Où allons-nous après la mort ? Les fantomes en savaient le début, sinon jamais personne n'était revenu d'aussi loin pour nous dire ce qu'il avait vu... Il y a rarement des êtres "fantomiques" qui sortent de la baguette, encore une fois l'histoire de la magie me dirait de citer ce bon vieux Harry Potter qui sans le vouloir créa un lien entre sa baguette et celle de Voldemort lors de sa quatrième année à Poudlard. Ces apparitions n'avaient pas l'air si malheureuses... Et puis après tout cela ne m'intéressait pas... Laissons la philosophie et les croyances à ceux qui ne pouvaient vivre que de ça...

Le Londres moldu était magnifique avec sa tour immense que l'on nommait BigBen, mais je continuais à m'en éloigner sans faire attention où je me rendais. Les passants se faisaient de plus en plus rares... Je ne sais pas au bout de combien de temps je le notais... Pensive je levais les yeux au ciel et là je voyais Tigrou courir après un shamallow sur une carotte. Là-bas un lézard avaitt avalé un arbre... Cela me rappelait la célèbre oeuvre du moldu St Exupery. S'il te plait dessine moi un mouton ! Tu le trouveras dans cette boite... C'était une belle oeuvre, je me souviens d'avoir perdu une larme en la lisant. On m'avait volé une larme! Depuis mon enfance j'étais une femme fragile sous cette carapace de grande dure que je lustrai chaque matin. D'ailleurs c'était parce que je pleurais dans de la littérature que je me forçais à être plus stricte, plus sévère avec les gens qui m'entouraient... Peut-être après tout n'étais-je qu'une poupée qui voulait ressembler à une superwoman... Maintenant on me qualifiait des fois de femme sans coeur, j'aurai tellement adoré que ça soit vrai. La vie était tellement plus simple lorsqu'on était vraiment je m'en foutiste. Plus besoin de montrer aux gens l'attachement qu'on leur portait ou alors de le simuler, plus besoin de se soucier de l'opinion des autres... Est-ce qu'un je-m'en-foutiste véritable peut exister ? Je n'en sais réellement rien ma fois... Ca me parait difficile puisque ce qui différencie aussi l'être humain c'est qu'il peut éprouver des sentiments. Et bien dans ce cas j'aimerai être animal tous les jours... mais pas cet espèce de vorace sur pattes...

Mes pas me menèrent dans un parc moldu à moitié abandonné. Lorsque je reconnus les lieux j'eus énormément de mal à retenir une crise de peur. Cet endroit me terrifiait littéralement. Alors pourquoi y étais-je revenue ? Je m'en fichais. Je devais partir;.. Etais-je maso ? Je voulus bouger mais mes pieds refusaient d'avancer. "Du calme Ivy cela s'est déroulé il y a tellement d'années l'endroit n'est plus qu'un simple lieu maintenant." Plus facile à dire qu'à croire... Allez je dois bouger ! Jambe lève toi! Oui vas-y! Tu peux le faire ! Tu n'es pas aimantée ni collée à la super colle Uhu ! Mon genou formait un angle inquiétant... C'était vraiment étrange cette peur qui me paralysait... Si j'étais venue ici c'était pour enfin vaincre les fantomes de mon passé... Et bien les fantômes étaient rudement coriaces et moi énormément faible ! C'en était ridicule... Un peu plus on pourrait me croire dans un film de Charlot où le but était de faire du mîme... Pour courroner le tout voilà que j'avais une crampe... "Il n'y a plus personne dans ce putain d'endroit alors tu te calmes ! tu respires et tu bouges quoi !!! " Je tentais à nouveau de lever le pied, ma crampe m'arracha une grimace, mais je réussis à le poser deux décimètres plus loin. Je pouvais le faire ! Petit à petit je bougeais, toujours en grimaçant, mais j'avançais ! Lentement mais j'arrivais. Il fallait que je parte. Sauf que je me rendis compte que j'avais réussi à me perdre dans ce petit parc... Se perdre dans un parc il fallait le faire... Ce n'était pas comme si c'était une forêt... Et puis j'avais peu marcher... Au loin j'apercevait ce qui ressemblait à un tobbogan, je décidai de m'y rendre... J'allais tout droit en regardant mes pieds, il était hors de question qu'ils me fassent à nouveau défaut. Toute ma concentration était fixée sur eux, ainsi j'oubliais tout ce qui m'entourait. J'oubliais aussi de regarder où j'allais, c'est ainsi que j'heurtais violemment quelque chose et que je me retrouvais au sol...

J'ignorais si c'était une personne, je n'osais pas lever les yeux sur peur de le reconnaître... Mais c'était ridicule non ? Cela faisait longtemps qu'il avait disparu de la circulation... J'espèrais que c'était un arbre... Sauf qu'il m'avait paru légèrement trop mou pour être un arbre... Peut-être que c'était un arbre mort... Au prix d'un nouveau effort je levais les yeux... et me retrouvais face à face à un inconnu. D'un autre côté ça me rassurait un peu. Il n'avait pas l'air si dangereux...


- Heu... Excusez-moi... Je vous avais pris... pour un arbre... mais vous n'avez pas l'air d'en être un en fait... les arbres sont plus verts... ou plus marrons... et plus grands... euh.. pardonnez-moi...

Qu'est-ce que je disais moi ? C'était ainsi que je me remettais de mes chocs ? Comme quoi personne n'était parfait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Rencontre avec un arbre [pv Licinus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un arbre, deux arbres... un millier d'arbres... On joue à cache-cache?[PV]
» Touches pas à mon Arbre ! [C ft. Shiranui]
» diorama petit ruisseau avec arbre
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind the door :: 
RPG
 :: Londres :: Londres moldu
-