Partagez | 
 

 J'aime quand tu dis combien je suis mauvais. Répète-le encore. Encore une fois... || Angelus A. Lightner ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angelus Lightner


avatar


Messages : 12
Date d'inscription : 08/10/2011
Localisation : Dans un lit avec une illustre inconnue.

MessageSujet: J'aime quand tu dis combien je suis mauvais. Répète-le encore. Encore une fois... || Angelus A. Lightner ||   Sam 8 Oct - 21:50


Lightner
Angelus Albaneos





Pièce d'identité

feat. Jude Law
Nom (s) : Lightner.
Prénom (s) : Angelus Albaneos.
Sexe : Grand mâle dominant qui ne domine rien du tout.
Âge : Une bonne vingtaine d'hivers.
Date de naissance : En hivers. Certainement en décembre.
Statut Marital : Mesdames, bien que promis, cet homme est tout à vous.
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle, petit curieux.
Ascendance : Sang pur, voyons !

Ancienne maison : Serpentard, évidemment.
Profession : Officiellement, c'est qu'il vie au crochet de son père, richissime. Officieusement, c'est autre chose. Il participe discrètement à la rafle moldue pour le compte des mangemorts. Enfin ... Lorsqu'il n'est pas à rêvasser, en train de piquer du nez dans son verre d'eau de feu ou bien dans un lit entre deux parfaites inconnues.
Patronus : Comme chacun sait, un mangemort ne possède pas de patronus. En revanche, notre fieffé malandrin, il en possède un ce qui pourrait en étonner plus d'un. Une colombe semble-t-il.
Forme de l'épouvantard : Lord Voldemort en personne. Ironique, n'est-ce pas, lorsqu'on sait qu'il est l'un de ses partisans ?




Votre histoire
Ici vous devez raconter l'histoire de votre personnage. Vous pouvez la faire sous la forme que vous voulez ( rp, journal,.. ) du moment qu'elle fasse au minimum 15 lignes.

Il faisait nuit à cette heure. Une heure déjà avancée pour ce qu'allait accomplir Angelus. Mais ne vaut-il mieux pas tard que jamais ? Oui, c'était préférable. L'un de ses supérieurs avait bien insisté sur l'importance de la mission. Angelus l'avait accepté. Enfin ... "Accepter" impliquait un choix. On lui avait dit "c'est ou eux, ou toi". Très bien. Alors ça sera eux. Angelus n'était pas du type suicidaire.

Il s'avançait à travers les fougères, à travers la végétation dense mais qui commençait à mourir, lentement. Combien de temps cette famille s'était-elle caché, dans la peur des châtiments envoyé par le Seigneur ? Le mangemort vit une lueur faiblarde au loin. Il s'avança encore. Encore. Il aperçut alors la petite cabane, l'abri de fortune de cette famille qui ne s'était pas soumise aux règlementations qu'avaient mit en place le Seigneur des Ténèbres. Seul une lumière tremblotante était allumé à l'étage. La chambre où était la gamine. Les pauvres, pensa Angelus en prenant le souffle nécessaire pour gonfler son courage et faire ce qu'il devait faire.


Ah ? Mais chérie ... Qu'est-ce que tu veux savoir sur moi ? Boit plutôt. Encore. Encore ! Mais tu vas me lâcher, oui ?! Quoi ? Non, je suis pas gay ... Bon, ok. Ok, je vais te dire d'où je viens. Mais en échange, tu diminues tes prix ... Tu ... Tu acceptes ? Génial ! Ça me va.
Alors ... Par où commencer ? En fait, je suis né proche de Londres, dans une petite ville sorcière. Enfin petite ... Plus grand que Pré-a-Lard, bien sûr. Un jour, je t'y empennerais. Tu devrais aimer. T'as l'air de ces filles qui aiment le luxe, la modernité, tout ça. Rien à voir avec bled paumé. Ouais, j't'assures ! Bref, je viens de là-bas. Mes parents vivaient dans une vie baignée d'amour, de tolérance et de petits cœurs qui volent dans les airs en attendant qu'une licorne rose bonbon vienne les croquer de ses dents en caramel mou pour ne pas faire mal aux petits enfants ... Moi ? Me moquer de toi ? Pas du tout ! En fait oui ... Mes parents étaient particulièrement sévères. Surtout avec moi. Avec l'ainé. Celui qui doit être droit. Celui qui doit être le pilier de la famille. Les chiens ... Ma sœur n'avait jamais eut ces problèmes. Elle ferait moins sa fière si elle savait par quoi je suis passé. Mais revenons-en à moi. J'ai été élevé dans un cadre strict, sans débordement. Je devais être sage, calme, poli et faire pleurer d'envie les voisins pour qu'ils pensent "Oh ! Mais quel garçon charmant ... Si seulement Steve était un peu plus comme lui ..." Mais Steve, lui, il avait déjà un balai et été inscrit à un club de Quidditch. Mon père trouvait que c'était pour les crétins et que ça ramollissait le cerveaux. Ma mère acquiesçait. Elle ne voulait pas me voir aller à l'hôpital. Pas pour un sport de bras cassés.

Dans la famille, on voulait tous voir leurs enfants aller à Pouddlard, bien que ça fasse un peu loin. Mais pour une si prestigieuse école, tous les sacrifices étaient bons. On n'était pas aussi exigent avec Aileen. Aileen ? C'est ma sœur. Oh ! Tu suis ? Tu en es même pas à ton troisième verre ... Dis-le si je t'ennuies. Non ? Alors ça fera 15% du prix en moins. Moi, malade ? Allez, ne dis pas n'importe quoi et ressers-toi.

Il s'approcha le plus discrètement possible de la maison. Il n'était plus qu'à quelques mètres, maintenant. Il se préparait. Surtout psychologiquement. Oui, ça sera psychologiquement éprouvant. Il n'aimait pas spécialement être l'auteur de meurtres en pagaille. Les cris, la panique, lui, le monstre ... Tout cela, il ne le supportait que difficilement. Mais comme le répète daddy si souvent : Dans la vie, on ne fait jamais ce qu'on veut. Angelus sortit sa baguette de sa poche intérieure et s'abaissa. Soudain, derrière lui, un bruissement de feuillage. Zut ! Repéré ! Il sentit le bout froid et dur d'une baguette dans son cou. Angelus sourit, ne voulant pas montrer qu'il était mort de trouille, au fond.

Ne bouge plus. Je ne permettrai personne de faire du mal à ma famille !
Comment tu as su que j'étais là ?
L'homme derrière lui tint plus fermement encore sa baguette, comme s'il tentait de réprimander une colère sourde, une haine effroyable.
Un sortilège. Tu n'es pas très malin pour un partisan de Voldemort. En sentant que son otage se mit à ricaner, il le menaça plus fort. Qu'est-ce qui te fais rire ?! Il sentit la peur monter en lui, sans pouvoir en expliquer la cause.

Avada Kedavra !

Une lumière verdâtre, morbide éclaira alors les environs. Le sortilège de la mort. Le père de famille s'effondra alors, laissant tomber sa baguette. Angelus se retourna, remontant un pan de sa veste de cuir noir.

Tu en as mis du temps ... J'ai bien crut que j'allais y rester.

Son sauveur était d'une pâleur cadavérique, ses yeux froids et cruels étaient cernés d'un maquillage intimidant. Il avait le visage dur et sévère mais une lueur de folie embrasait son regard d'une passion malsaine. Il rangea sa baguette, silencieux.

Dépêche-toi. Ils nous ont repérés. lança-t-il, un ton de méprit dans la voix.

Angelus soupira et se mit en marche vers la maison. Il jugea qu'il avait assez perdu de temps.


Alors, tu vois qu'on peux s'entendre ? Oui, je sais, tu m'aimes ... Tout le monde m'aime avec un verre ou deux de trop dans le nez. C'est dingue. J'en étais où déjà ? Oui, Poudlard. A 12 ans, je reçut une lettre qui m'indiquais que j'étais pris pour faire ma scolarité là-bas. Même là, mon père ne semblait pas être fier. "C'est normal que tu ailles là-bas. L'inverse m'aurais étonné". La vérité, c'est que si je n'aurais pas été pris à Poudlard, il m'aurait tué. Il en était tout à fait capable. Après tout, c'était Aileen, la préférée. Moi, je n'étais là qu'en outil.
Bon, inutile de dire que je suis allé à Serpentard. Je crois qu'aucune autre maison aurait fait l'affaire. Mes premières années furent plutôt sympathique, ma foi. Oui, j'étais populaire et aimé. J'étais dans un groupe de Serpentards qui menait la vie dur aux autres maisons et plus particulièrement chez les Gryffondors. Je crois qu'au fond, si je les détestait tant, c'était parce que j'étais jaloux. Ils avaient tous une famille aimantes, recevaient des cadeaux à Noël, à leur anniversaires, parlaient de papa et maman comme s'il s'agissait de leur protecteurs. Moi, quand je parlais de mes parents, j'avais l'impression qu'il s'agissait de mes bourreaux. Et bien des Serpentards étaient dans ma situation. Je me sentais compris. Durant les vacances, je gardais contact avec mes amis, bien qu'ils habitaient tous loin. Chaque jours, je recevais la visite des hiboux d'un membre du groupe d'ami que je m'étais fait. Et plus le temps passais et plus j'étais apprécié des Serpentards mais détestés des autres élèves.

Les choses changèrent lorsqu'Aileen entra elle aussi à Poudlard. Elle entra aussi à Serpentard et me vola ma notoriété. Et puis, mon père se montrait deux fois plus sévère, pensant qu'il était de mon devoir de guider ma sœur cadette, de la tirer vers la réussite. Lorsque je décidais d'entrer dans l'équipe de Quidditch, mon père envoya une lettre au directeur pour m'interdire de participer à ce jeu. Les vacances, il récupérais les lettres envoyés par mes amis et leur envoyait son hibou pour leur informer que je ne répondais plus. Mieux encore, j'appris que mes parents avaient décidés pour moi de me marier à une femme. Quoi ? Non, je ne suis pas marié. Tu m'as bien regardé ? Je ne laisserais pas mes parents décider pour moi ... Mais ... Mais arrête de poser des questions débiles ! Continus de boire. Bref, c'est avec le temps que je compris que mes parents étaient des partisans de Tu-Sais-Qui. Ouaip, en personne ! Hey ! Panique pas ... J'ai tout de même pas l'air d'un meurtrier ? Si ? Donc, je disais ... Oui. Mes parents voulaient me voir pratiquer la magie noire et dès que je fus en âge, ils m'apprirent l'utilisation de celle-ci. Moi, je n'étais pas spécialement intéressé. La seule chose qui me divertissais, c'était de côtoyer les jeunes filles de ma classe. Ouais ... l'adolescence ... J'étais plutôt canon à l'époque. Aujourd'hui aussi ? Oui, merci. Toi aussi t'es canon. D'ailleurs, tu veux pas qu'on aille s'installer dans un endroit tranquille ? On pourrait faire plus amples connaissances ... Comment ça, après que j'ai terminé ? ... Tu es vraiment casse-pieds tu sais ? ... Bon, je continue.

Le duo de mangemorts arrivèrent au seuil de la maison. Tout à coup, une lumière vive, un éclaire blanc, le son strident d'un puissant sort. Le partenaire d'Angelus vola quelques mètres plus loin tandis que lui envoya le premier sort qui lui venait en tête vers la direction à laquelle l'attaque fut envoyé. Le vieillard lui semblait-il s'écroula, encore en vie. Encore un peu assommé, l'un des deux mangemorts acheva son agresseur. Puis un hurlement, un cri de guerre et des sorciers apparurent de tous les côtés. Les deux partisans des Ténèbres se mirent dos à dos et un combat fantastique eut lieu, illuminant les alentours de divers sorts. Du blanc, du bleu, des étoiles, des couleurs, des os qui se brisent, des cris de morts. Quelques minutes plus tard, il ne restait plus beaucoup de combattants.

Je m'occupe d'eux ! Toi, montes à l'étage pour vérifier qu'il ne reste personne !

Couvert par son partenaire, Angelus se lança à l'intérieur de la maison, évitant les sorts lancés à sa personne. Il se jeta sur le palier et ferma la porte derrière lui. Il pouvait entendre les autres dehors. Comme un bruit sourd. Le mangemort s'orienta et aperçut dans le noir, un escalier qui montait à l'étage. Parfois, il y avait un crépitement suivit par des lumières éblouissantes, comme un orage qui grondait à l'extérieur. En s'avançant, il remarqué que le bois du plafond grinçait timidement, comme s'il y avait quelqu'un qui tentait de se cacher. La gamine ! Il ne l'avait pas vu. Il monta doucement dans l'escalier et suivit le son du bois qui craquait sous les pas de la fillette. Il poussa une porte et un grincement s'éleva dans la pièce qui semblait être une chambre d'enfant. Il y avait un petit lit, une fenêtre décorée de rubans, de boules de Noël et de guirlandes. C'est vrai, la fête de Noël ne remontait pas à longtemps. Une semaine tout au plus. Des poupées par terre, des jeux. Angelus se mit alors à faire semblant de la chercher. Il ne voulait pas la trouver, pour des raisons évidentes. Il ouvrit une armoire. Personne. Juste des petites robes roses, bleues, vertes, des dentelles,... Angelus resta encore un petit moment avant de se retourner comme s'il n'entendait rien et s'apprêta à sortir. Mais soudain, les pleures d'une enfants se firent entendre. Une petite poupée blonde, à peine plus grande que les jouets éparpillés au sol apparut d'un dessous du lit et courra vers Angelus pour s'agripper à sa jambe, sanglotant de tout son être, de tout son corps. C'était déchirant. Il posa sa main sur sa main et l'observa, un temps.

Ils sont partis ? Hein ? Ils sont plus là ?

Angélus eut un sourire triste qui se voulait rassurant. Il s'accroupit à son niveau et tenta de la décoller de son pantalon, l'attrapant par ses petites épaules d'enfant. Il voulut lui parler mais aucun son ne put sortir de sa bouche. Il la prit dans ses bras et elle se laissa faire, son ours en peluche qui trainait par terre, dans sa petite robe de chambre. Elle était pied nue. Sûrement avait-elle été surprise dans la nuit. Puis il se releva. l'enfant ne quitta pas le sorcier des yeux. Elle avait arrêté de pleurer mais ses yeux était encore rouges. Elle mit son pouce à la bouche.

Tues-la.

Angelus ne fut pas surprit. Il n'entendait plus les cris dehors. Le fillette avait soudain le regard plein de terreur, elle était paralysé. Une odeur d'urine se rependait dans la pièce.

Pourquoi tu ne le fais pas toi-même ? Oui, c'était une question stupide. Il regretta et son compagnon savait qu'il était inutile de répondre.

Angelus recula de quelques mètres. La robe de la fille était trempée à présent. Il leva sa baguette et prononça ces mots avec difficulté.

Av ... Avada Kedavra !

Il y avait de ces métiers qu'il ne valait mieux ne pas connaitre.


En vérité, je crois que ce qu'il m'arrive est de la faute de mes parents. Ouais ... C'est ça. Hé ! Tu m'écoutes ? Fais gaffe, tu t'endors. Ne t'inquiète pas, la suite est passionnante.
En fait, en sortant de l'école, mon père m'a guidé vers un groupe d'individus qui m'ont accueillit comme personne. Une sorte de seconde famille, comme tu dis. Ils m'ont initiés à leurs pratiques bien qu'en général mon père m'avait formé toute ma vie à faire partie de cette secte et ils m'ont tatoué le bras pour officialiser mon intégration dans la famille. C'est à ce moment que mon destin fut scellé. Mon père prévu alors de me marier dans les plus brefs délais mais je me suis enfuit, feignant que le Maitre avait besoin de mes services à Londres. C'est là où j'ai commencé à travailler pour Tu-Sais-Qui. ... Mais tu arrêtes de paniquer, oui ? Qu'est-ce qu'il y a ? T'es pas en règle ? Tu sais, je suis pas en service là ... Et puis, ça a ses avantages d'avoir un type comme moi dans ses amis. Allez, te fais pas de soucis, j'vais rien te faire. Alors ? Tu veux écouter la suite ou tu veux continuer à boire comme un trou ? Fais attention, tu vas finir par te retrouver sous la table. Déstresse, tu veux ?
Ensuite, je suis allé m'installer dans les environs de Londres bien que je rentre jamais chez moi. En fait, c'est surtout une excuse. Ma sœur aussi a fini par devenir comme moi et s'est marié avec un sang-pur. C'est la fierté de la famille. De mon côté, tant que je feins le travail pour Lui, mon père m'aide financièrement. Il envoie une certaine somme d'argent pour toujours être à l'aise et ne pas devenir un boulet pour Lui. Oui, la confiance règne ...
La suite, inutile de te la dire, de toute façon, tu vas tout oublier demain. Bon, on y va ? Allez viens. Ne t'inquiète pas, c'est que ma main. J'te dis de venir. Tu vas pas rester seule ici ? Bordel, tu vas te faire agresser ... Et puis, c'est déconseiller de résister à un Mangemort, tu sais ... Oui, c'est bien. Tu fais le bon choix. Alors, chez moi ou chez toi ?

La maison brûlait. Angélus et son compagnon avaient mis tous les corps à l'intérieur et avait décidé de ne laisser aucun survivant. Un grand foyer allait alerter tout les environs, idéal pour faire un exemple. Personne ne devait résister au Seigneur des Ténèbres. Encore moins des sang-mêlés. Ils avaient préparés une révolte. Leur rébellion en était la preuve. Le jeune mangemort avait les mains dans les poches et repensait à la gamine. C'était sa première mission de ce genre. Il savait que ce ne serait pas la première. La chaleur lui léchait le visage et ses paupières semblaient bouillantes lorsqu'il clignait des yeux. L'autre semblait tranquille. Clope au bec, une désinvolture dans sa position marquait une indifférence total face à cette boucherie. Il était expérimenté. Ce n'était pas la première fois. Il avait la tête haute, le regard profond. Il se retourna soudain.

Bon, tu viens ? Les autres ne devraient pas tarder à arriver.

Vas-y ... Je te rejoindrais plus tard. J'ai besoin de marcher un peu.

Son co-équipier sembla comprendre et hocha la tête pour le montrer. Il semblait avoir plus de sentiments que tout à l'heure. Il avait l'air moins monstrueux, moins insensible. Comme s'il avait la capacité à faire disparaitre toute émotion. Une qualité qui viendra sûrement avec le temps, pensa Angelus.

Ne t'en fais pas. C'est toujours comme ça au début, quand on a pas l'habitude. Un conseil : Défonce-toi à tous les alcools que tu trouves. Oublie ça et prend ton pied. Passe à autre chose. Tu en verras d'autres, petit. Crois-moi.

Sur ces sages conseils, il disparut dans une fumée sombre, transplanant au dessus des terres ravagées. Angelus avait eut un soupir de découragement. Oublier ça ? Comment ? Il sentait que ce job n'allait pas être de tout repos. Et quand on pense qu'il s'imaginer éviter ce genre de truc. Brrr ... Il espérait ne pas avoir d'autres missions dans ce style bien qu'il ne rêvait pas trop. Il était Mangemort, bon dieu ! Il ne l'avait toujours bien saisi. Pour mieux se rendre compte de la pertinence de ces pensées, Angelus vérifia son avant-bras. Le tatouage ne lui faisait plus mal du tout mais il eut tout de même un frisson d'horreur. Il venait de saisir l'importance de son statut.

Il avait marché un peu et sur les conseils de son camarades, Angelus s'était installé dans un bar dans l'espoir de sombrer dans un coma éthylique. Il venait d'arriver mais déjà le bar était rempli de verres vides. Il avait demandé -ou ordonné serait plus juste- au barman de laisser la bouteille sur le comptoir. Ce dernier dût se plier à la volonté du soulard. Angelus semblait effondré et était fatigué. La voix de la gamine résonnait encore dans son crâne. Merde ! Encore un verre ! La ferme ! La ferme, j'ai dis ! Encore un peu plus. Plus de whisky !

Alors ? On déprime, beau gosse ? C'est quoi ton petit nom ?

Une voix aguicheuse, sensuelle s'éleva. Angelus ne releva pas tout de suie la tête. Il tenait encore la bouteille dans sa main et de l'autre son verre à demi vide. Il se demandait ce qu'il pouvait faire là. Il se posait pleins de questions. Lorsqu'enfin, il semblait avoir reprit le dessus sur ses émotions, il releva la tête, inspira profondément, gonflant sa poitrine de l'air corrompu de ce bar miteux et tenta d'oublier cet évènement. Il tourna la tête vers son interlocutrice, un sourire charmeur aux lèvres. Il souleva sa bouteille et en servit d'abord dans le verre de son interlocutrice puis dans le sien. Il n'avait pas tout de suite remarqué mais elle était particulièrement belle. Une plastique de rêve. Le mangemort avait déjà oublié la gamine.

Angelus. Moi, c'est Angelus
Très joli. Ça te dirais qu'on aille dans un endroit un peu plus tranquille, chéri ?

Elle passa la main sur sa cuisse et il se leva presque aussitôt, un immense sourire à présent illuminait son visage. Il regarda autour de lui, passa sa main sur les hanches de la dames dont il ne connaissait même pas le nom et sortie du bar, sa bouteille d'ivrogne à la main. Oublier ça, hein ? Tout ce qu'il y a de plus facile !





Description
Qualités : Espiègle 》 Optimiste 》 Social 》 Intelligent 》 Déterminé 》 Ambitieux 》 Charmeur 》 Génial 》 Calme 》 Éloquent 》 Confiant 》 Prévoyant 》 Fêtard 》 Simple 》 Amical.
Défauts : Arrogant 》 Immature 》 Irresponsable 》 Manipulateur 》 Égoïste 》 Lâche 》 Opportuniste 》 Paresseux 》 Libertin 》 Méprisant 》 Imbuvable 》 Imprudent 》 Dangereux 》 Vicieux 》 Alcoolique 》 Immoral.
Signe particulier : Un tatouage qui prouve son appartenance à la secte du Seigneur des Ténèbres. Il est particulièrement doué dans beaucoup de domaines et est même animagus (une colombe). Malheureusement, il se crétinise et n'aime pas trop montrer ses talents (bien qu'il n'hésite pas à faire étalage de sa supériorité en tous les domaines). Il est rare de le voir se transformer en colombe, lui-même n'aimant pas son animal représentatif.





IRL
Prénom ou pseudo : Bidule
Âge : 17 ans
Présence sur 7j : 2/7 (Les week-end uniquement)
Comment avez vous connu le forum? : Google
Qu'est-ce qui vous a attiré? : Le design
Le code :


Dernière édition par Angelus Lightner le Dim 9 Oct - 16:26, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James O'Connor


avatar


Messages : 19
Date d'inscription : 11/09/2011

MessageSujet: Re: J'aime quand tu dis combien je suis mauvais. Répète-le encore. Encore une fois... || Angelus A. Lightner ||   Sam 8 Oct - 21:57

Hum !!!! Tu as de la genre que j'ai prit des hommes si non, je t'aurais sauter dessus XD
Bienvenue en tout cas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Patterson


avatar


Messages : 411
Date d'inscription : 06/07/2011
Age : 29
Localisation : Poudlard

MessageSujet: Re: J'aime quand tu dis combien je suis mauvais. Répète-le encore. Encore une fois... || Angelus A. Lightner ||   Dim 9 Oct - 4:22

Salut, bienvenue et bon courage pour ta fiche. Si tu as des questions surtout n'hésite pas le staff est là.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelus Lightner


avatar


Messages : 12
Date d'inscription : 08/10/2011
Localisation : Dans un lit avec une illustre inconnue.

MessageSujet: Re: J'aime quand tu dis combien je suis mauvais. Répète-le encore. Encore une fois... || Angelus A. Lightner ||   Dim 9 Oct - 10:16

Merci Smile
Promit, Kara, je n'hésiterai pas à te harceler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A. Evy-Soledad Fitzgerald

× sweeter than heaven, hotter than hell

avatar


Messages : 70
Date d'inscription : 10/09/2011
Localisation : Bibliothèque, sans aucun doute.

MessageSujet: Re: J'aime quand tu dis combien je suis mauvais. Répète-le encore. Encore une fois... || Angelus A. Lightner ||   Dim 9 Oct - 13:36

JUDE LAW I love you
Welcome!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelus Lightner


avatar


Messages : 12
Date d'inscription : 08/10/2011
Localisation : Dans un lit avec une illustre inconnue.

MessageSujet: Re: J'aime quand tu dis combien je suis mauvais. Répète-le encore. Encore une fois... || Angelus A. Lightner ||   Dim 9 Oct - 14:19

Merci <3
Dès que tu auras pondus ton marmot, j'espère pouvoir mieux te connaitre au détour d'un rp ;D. (Et gloire à Karen Gillan !)


Dernière édition par Angelus Lightner le Dim 9 Oct - 14:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A. Evy-Soledad Fitzgerald

× sweeter than heaven, hotter than hell

avatar


Messages : 70
Date d'inscription : 10/09/2011
Localisation : Bibliothèque, sans aucun doute.

MessageSujet: Re: J'aime quand tu dis combien je suis mauvais. Répète-le encore. Encore une fois... || Angelus A. Lightner ||   Dim 9 Oct - 14:25

(Owi, Karen I love you)
Proposition plus qu'alléchante Cool ...Je retiens. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelus Lightner


avatar


Messages : 12
Date d'inscription : 08/10/2011
Localisation : Dans un lit avec une illustre inconnue.

MessageSujet: Re: J'aime quand tu dis combien je suis mauvais. Répète-le encore. Encore une fois... || Angelus A. Lightner ||   Dim 9 Oct - 16:00

Je te le ferais rappeler le moment venu.

Je pense que ma fiche est terminé ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loki B. Seth


avatar


Messages : 96
Date d'inscription : 21/07/2011
Localisation : à Poudlard

MessageSujet: Re: J'aime quand tu dis combien je suis mauvais. Répète-le encore. Encore une fois... || Angelus A. Lightner ||   Dim 9 Oct - 16:30

Evy, fait attention. Quand t'auras accouché, il va te voler ton bébé pour l'offrir à ses trois femmes afin qu'elles boivent tout son sang!!! (à non, ça c'est Dracula) Rolling Eyes Enfin heu....... voila quoi Very Happy

Angelus, tu es pré-validé!!!!!! ^^ Rien à redire, j'adore toujours autant ta façon d'écrire (avec le p'tit "Tu m'écoute?" ^^ )

_________________


Préfet de Poufsouffle ♦️ Président du club Hufflepuuf Glory ▬ "Si à Poufsouffle vous allez, comme eux vous s'rez juste et loyal. Ceux de Poufsouffle aiment travailler et leur patience est proverbiale." Loki B. SETH est le descendant direct d'Helga Poufsouffle, co-fondatrice de Poudlard. Le semi-vélane tente à présent de rendre sa gloire à Poufsouffle, trop souvent laissé de côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A. Evy-Soledad Fitzgerald

× sweeter than heaven, hotter than hell

avatar


Messages : 70
Date d'inscription : 10/09/2011
Localisation : Bibliothèque, sans aucun doute.

MessageSujet: Re: J'aime quand tu dis combien je suis mauvais. Répète-le encore. Encore une fois... || Angelus A. Lightner ||   Dim 9 Oct - 16:54

Loki B. Seth a écrit:
Evy, fait attention. Quand t'auras accouché, il va te voler ton bébé pour l'offrir à ses trois femmes afin qu'elles boivent tout son sang!!! (à non, ça c'est Dracula) Rolling Eyes Enfin heu....... voila quoi Very Happy

MON BÉBÉ Shocked
Bon, ça règlerai un lourd problème (n'est-ce-pas James Arrow) mais je veux mon bébé, moi! *sort*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walter Sullivan


avatar


Messages : 75
Date d'inscription : 23/07/2011
Localisation : Dans l'école à faire le révolutionnaire

MessageSujet: Re: J'aime quand tu dis combien je suis mauvais. Répète-le encore. Encore une fois... || Angelus A. Lightner ||   Dim 9 Oct - 17:27

Bienvenue parmis nous! Je vais faire de ta vie un enfer petit partisan ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Patterson


avatar


Messages : 411
Date d'inscription : 06/07/2011
Age : 29
Localisation : Poudlard

MessageSujet: Re: J'aime quand tu dis combien je suis mauvais. Répète-le encore. Encore une fois... || Angelus A. Lightner ||   Lun 10 Oct - 12:39

Très joli fiche vraiment, et très joli avatar ^^ JUDE LAAAAAAAAAAAW *bave*

C'est sans problème donc que je te valide, bienvenue parmi nous et bon rp.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Door

Maître du Jeu

avatar


Messages : 88
Date d'inscription : 01/07/2011

MessageSujet: Re: J'aime quand tu dis combien je suis mauvais. Répète-le encore. Encore une fois... || Angelus A. Lightner ||   Lun 10 Oct - 12:43


BIENVENUE
ANGELUS LIGHTNER




J'ai le plaisir de t'annoncer que tu es validé et que tu viens d'être ajouté au groupe Mangemorts.
Si ce groupe ne te convient pas merci de le signaler à la suite.

Tu peux désormais aller rp, mais avant je vais te donner quelques liens utiles pour t'aider à commencer dans le jeu :
♦ Tu peux poster une fiche de demande de lien ICI. Tu peux également aller poster dans les sujets des autres membres pour leur demander des liens.
♦ Tu peux également poster une fiche de rp ICI afin que les autres membres puissent te demander des rp et voit où tu en es de tes rp. N'hésite pas également à demander des rp aux autres membres.
♦ Si tu as des demandes particulières par rapport à ton rang ou autre, n'hésite pas à le faire ICI.

Si tu as le moindre problème ou même simplement des questions n'hésite pas à contacter le Staff.

Enfin pour t'aider à t'intégrer nous te conseillons d'aller faire un tour sur la chat box ou dans la partie flood ( située tout en bas du forum si tu ne l'as pas encore trouvée ).

Bon jeu à toi!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://behind-the-door.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: J'aime quand tu dis combien je suis mauvais. Répète-le encore. Encore une fois... || Angelus A. Lightner ||   

Revenir en haut Aller en bas
 

J'aime quand tu dis combien je suis mauvais. Répète-le encore. Encore une fois... || Angelus A. Lightner ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» (M) Louis Tomlinson - Nous nous détestons mais je t'aime quand même
» Moi qui n'aime pas être observé, je suis servi !
» Un ami, c'est quelqu'un qui sait tout de toi, et qui t'aime quand même.(Ashen)
» Sitôt rentrée sitôt repartie (mais je vous aime quand même) [Du 07/07 au 13/07 officiellement mais probablement jusqu'à début août]
» Êtes-vous mauvais en Mathématiques ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind the door :: 
Avant le grand saut
 :: Registres :: Registres Validés
-