Partagez | 
 

 Premiers pas de l'autre côté de la porte [Pv: Draco ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Harry Potter


avatar


Messages : 34
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 37
Localisation : Poudlard

MessageSujet: Premiers pas de l'autre côté de la porte [Pv: Draco ]   Mer 7 Sep - 14:07

Encore une nuit, une énième nuit où il était réveillé en sursaut par le même cauchemar. Depuis les événements du mois de Juin au Ministère de la Magie, il ne cessait de revoir Sirius tombait inlassablement un sourire aux lèvres derrière le voile de la Mort. Il se réveillait à chaque fois de ses rêves en sueur et la respiration allaitante. Cette nuit n'avait pas fait exception aux précédentes. Certaines fois il se réveillait avec la gorge douleureuse. Il savait par son cousin Dudley qu'il lui arrivait de hurler le prénom de Sirius certaine nuit. Cette nuit cependant avait du être plus calme que les précédentes. Ses compagnons de dortoir étaient tranquillement endormi dans leur lit. Il pouvait entendre la respiration de certains et les ronflements de d'autres et surtout ceux de son meilleur ami Ron Weasley qu'aucun cauchemar ne semblait troubler.

Le jeune homme soupira en regardant ses camarades. Il serait certainement difficile voir carrément impossible pour lui de retrouver le sommeil cette nuit. Après chacun de ces rêves la culpabilité et la douleur venaient le troubler plus que jamais. La seule solution pour se rendormir était d'aller se changer les idées pour tenter de refouler ses sentiments, pour un moment seulement. Il chercha un moment ses lunettes sur sa table de nuit afin de finalement les trouver et de les enfiler. Le monde devint rapidement plus clair aux yeux d'Harry Potter celui que certains appelaient le Survivant.

A pas de loups, il descendit de son lit pour aller attraper un pantalon qu'il enfilait par dessus son boxer au motif de vif d'or, un cadeau de Ron. Il passa par dessus un tee shirt rouge gryffondor, fidèle à sa maison jusqu'au bout des ongles. Il fouilla enfin dans sa malle afin de prendre les objets indispensables à toute sortie nocturne : sa cape d'invisibilité et la carte du maraudeur. Ces objets étaient utiles pour ne pas se faire attraper pendant la nuit mais ils avaient également aux yeux d'Harry une grande valeur sentimentale. La cape d'invisibilité appartenait à son père et lui avait été remise lors de sa première année par le Directeur de l'école. La carte lui avait été remise par les jumeaux Weasley lors de sa troisième année pour l'aider à passer le barrage des détraqueurs et à se rendre à Pré au Lard. Ils ignoraient, et Harry également, que cette carte avait été réalisé par son père et ses meilleurs amis : Sirius, Remus et Peter.

Une fois sa cape passait sur les épaules, il tapota de sa baguette la carte et murmura la phrase rituelle pour que s'ouvre la carte. Une fois vérifié que personne ne se trouvait à proximité, il franchit le portrait de la Grosse Dame et s'enfonça dans les couloirs. Le château était désert à cette heure de la nuit. Rusard patrouillait dans les sous sols, Miss Teigne toujours à ses côtés. Harry s'engagea à l'opposé vers une région plus déserte du château. Il déambula ainsi pendant un certain temps. Il avait perdu toute notion du temps se contentant de marcher et de se replonger dans ses pensées. Il jetait juste un œil de temps en temps à la carte pour être sûr qu'il ne risquait de rencontrer personne. Depuis ce soir là une idée lui revenait sans cesse en tête. Si seulement il n'avait pas été le Survivant, si jamais il n'y avait pas eu cette fichu prophétie qui avait scellé son destin et fit de sa vie un enfer, est-ce que les choses auraient été différentes? Ses parents ne seraient peut être pas mort en voulant le protéger. Sirius ne serait jamais allé à Azkaban et ne serait pas mort en voulant venir à son secours. Cela aurait pu être sa mère et non Madame Weasley qui l'aurait embrassé avant qu'il ne monte dans le train. Hélas la prophétie existait et sa famille était morte et enterrée.

Ce n'est que quand il se retrouva en face d'elle qu'il l'aperçut et qu'il sortit de ses pensées. Au milieu du couloir face à lui se trouvait une immense porte en bois. Il jeta un coup d'oeil afin de voir où il se trouvait et jeta de nouveau un coup d'oeil à la porte. Cette dernière ne s'était jamais trouvé là il en était pratiquement sûr. Mais Poudlard recelait bien des secrets et cette porte en étant peut être bien un au même titre que le Miroir du Riséd ou que la Salle sur Demande. Il était sur le point de faire demi tour quand il entendit un murmure provenir de la porte. Plus tard il se demandera qu'est-ce qui a pu le pousser à traverser la porte. Mais sur le moment il ne se potait pas de question. Il s'avança résolument vers le porte ouvrit celle ci et...

_________________

Et retomba dans le même couloir que celui qu'il venait de traverser. C'était surprenant, il aurait parié que cette porte avait un quelconque pouvoir. Il fit demi tour et repartit en direction de son dortoir. Il ne lui restait plus beaucoup de temps avant le début des cours. Il arriverait peut être à dormir deux ou trois heures avant de devoir se lever.

Sa cape d'invisibilité était tombé de ses épaules quand il avait traversé la porte. Les couloirs étant déserts il la replia et la rangea dans sa poche. Il n'en aurait plus besoin jusqu'à arrivé à sa tour. Il était pratiquement arrivé quand il entendit des bruits de pas, trop proches de lui. Trop tard pour échapper à la personne. Il devrait supporter en silence les remontrances de Rusard ou d'un professeur.

Il n'attendit pas longtemps avant de voir arriver Draco Malfoy. Oh non. C'était encore pire que Rusard ou même Rogue. Non pas Rogue quand même. La seule vue de sa salle face de fouine lui donnait envie de le frapper jusqu'à ce que son sourire sarcastique disparaisse. Mais ce soir il n'avait vraiment pas la tête à se battre avec le serpentard. Avant que le serpentard ait pu lui retirer tous les points que les gryffondors avaient et plus encore il lui dit :


- Vas y Malfoy crache ton venin et finissons en. Je n'ai pas la patience pour une de tes joutes verbales ridicules ce soir.

En vérité il adorait ces rencontres presque autant qu'il les détestait. Depuis son entrée à Poudlard Malfoy avait toujours fait parti de sa vie. Il avait toujours été là avec ses remarques perfides, frappant toujours là où ça lui faisait le plus mal et Harry se vengeait en essayant à son tour de faire autant de mal à son adversaire qu'il lui en faisait cherchant à voir s'allumer dans ses yeux gris cette étincelle de haine qui lui était réservé. Quelque part on pouvait dire que Draco Malfoy était la némésis d'Harry Potter.

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Draco Malfoy


avatar


Messages : 19
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Poudlard

MessageSujet: Re: Premiers pas de l'autre côté de la porte [Pv: Draco ]   Sam 10 Sep - 23:12

Je soupirais de frustration et de mécontentement, cette nuit était l'une de ces nuits ou je ne trouve pas le sommeil, j'ai beau me tourner dans tous les sens, compter dans tous les sens aussi rien n'y fait, j'avais toujours les yeux grands ouverts avec mille pensées en tête... On pourrait croire que moi Draco Malfoy je n'ai aucune raison d'être préoccupé, après tout mon Père est le Ministre de la Magie, notre famille est bourrée de fric, je peux avoir les livres, instruments, vêtements que je veux, et finalement notre nom est craint et respecté par de nombreux sorciers, pas seulement parce que Père est le Ministre de la Magie, mais bien aussi parce qu'il est un Mangemort, le bras-droit de Vous-Savez-Qui... Alors pourquoi Draco Malfoy devrait être perturbé hein? Il a la belle vie après tout... Et ben non! Draco Malfoy, moi-même, je me sens... Oppressé, enfermer dans une cage... Comment pourrais-je définir ça? Depuis tout petit il a fallu apprendre à devenir un parfait être froid, comme une statue, sans aucune émotions apparentes, je dis bien apparentes parce qu'en vérité j'en ai mais elles sont cachées au fond de moi. Ce garçon autoritaire, qui n'hésite pas à tyranniser les plus jeune en s'imposant de ses regards, de sa voix lente et traînante en les faisant se sentir plus bas que terre. J'avais aussi toujours connu la vie avec Lord Voldemort à la tête de notre communauté magique, il était actuellement à son apogée, il gouverne toute la communauté sorcière sauf Poudlard tenu par le vieux fou d'Albus Dumbledore qui ose lui résister... Je savais que du temps que je serais dans cette école, je ne serais pas un Mangemort, le Seigneur des Ténèbres attends qu'on aient fini nos études pour nous prendre dans ses rangs. Mais il ne me restait que deux ans maintenant, après ça je serais convié à rejoindre ses rangs et le peu de liberté que je dispose quand je suis dans ce château s'envolera... Missions dangereuses qu'il fait faire à ses larbins, tuer ou torturer des gens... J'aime peut-être l'art occulte de la Magie Noir, les Potions aussi mais pas comme lui, je n'ai pas besoin de tuer des gens ou même de les torturer, certes on m'a enseigné à détester les Sang-de-Bourbes depuis mon enfance, j'apprécie de temps en temps les humilier un peu, genre l'autre Granger là, mais quel plaisir éprouve les gens à s'entre tuer quand on pourrait je sais pas moi, fabriquer des potions, composer des chansons, lire des livres, faire des voyages dans le monde, en bref avoir une vie... Ne pas être le pantin d'un fou comme Père l'est, oh oui il a des privilèges, il nous gouverne tous, mais finalement c'est pas vraiment le cas, c'est juste une façade, le vrai qui prend les décisions c'est bien Lord Voldemort...

Parfois j'hésite à partir loin de mon pays natal, partir faire un long voyage et devenir incognito, faire ce qui me plait de ma vie, ne pas suivre les traces de Père et surtout ne pas entrer dans ses rangs... Enfin peut-être que dans deux ans je ferais ce choix, bien que me séparer de Mère serait une épreuve pour moi, après je crains aussi que Père en ait les répercutions, est-ce qu'il l'exécuterait car son fils a pris la fuite au lieu de prendre la marque? En attendant j'avais au moins la protection du vieux fou de Dumbledore, il considérait que même les enfants de Mangemorts avaient le droit d'aller à l'école, je pense qu'il espérait secrètement que certains changent de camps... Peut-être avait-il un peu raison, n'étais-je pas hésitant quand à m'enfuir à la fin de mes études? Si je n'avais pas eu cette école pour me sentir plus moi-même, je serais certainement resté dans le moule que Père avait forgé durant mes 11 premières années de vie...

Finalement je décidais de me lever, trop perturbé pour arriver à dormir, j'allais aller me promener un peu dans le château, après tout les Préfêts y sont autorisés, puis Severus, mon parrain, temporiserait si je me faisais attraper, il le fait à chaque fois. Severus Rogue, c'est l'homme que mon Père a choisi pour être mon parrain donc, un homme en qui il a toute confiance me concernant, pour faire mon éducation des potions entre autre... Severus c'est aussi un Mangemort, un des plus fidèles de Lord Voldemort, toute ma famille et mes proches sont dans son camp... Mais même si il est l'un d'entre eux, j'ai un grand respect pour l'homme qu'il est et son intelligence! Je me levais donc et enfilais une cape pour ne pas avoir froid et parti en exploration nocturne, j'adorais ça, mes endroits favoris étaient la Tour d'Astronomie et le bord du Lac, le premier parce qu'on y dominait tout le domaine de Poudlard et c'était d'un calme apaisant, le deuxième parce que le Lac y était beau quand la lune brille dessus, là aussi un endroit apaisant. Dans ces deux endroits j'adorais y faire de la musique, je pris donc ma guitare en direction de la Tour, je savais qu'il n'y avait pas eu de cours ce soir puis il était maintenant très tard...

Après une bonne heure perdu dans mes pensés à jouer ma musique comme bon me semblait je repris le chemin du dortoir, il fallait quand même s'allonger un peu si je voulais avoir une belle gueule demain hein! Je marchais d'un bon pas quand je vis quelqu'un dans le couloir, je repris directement ma contenance Malfoyienne et de Préfêt pour aller faire une remontrance à cet élève tout en prenant un plaisir sadique à le balancer... A part si c'est un Serpentard ça va de soit! Faudrait pas nous retirer des points si on veut gagner la coupe! En arrivant à sa hauteur j'eus juste le temps de le détailler quelques secondes avant qu'il ne prenne la parole. C'était donc un mec, un brun, bon point pour lui, j'adorais les bruns et les brunes, plus que les blonds et blondes, ouais étrange quand on sait que je suis blond, bref! Il avait l'air assez âgé vu sa taille, pas nain de jardin, ni trop grand, quelques muscles semblaient se cacher sous sa robe de sorcier, un sportif? Quidditch? Certainement pas dans une des équipes en tout cas parce que je l'y avais jamais vu... Il était donc assez âgé pourtant sa tête ne me revenait absolument pas du tout, je connaissais pas mal de monde à Poudlard, ennemis, amis, neutres, coups d'un soir... mais lui sa tête ne me revenait absolument pas alors qu'un physique comme le siens ça s'oublie pas parce qu'on a directement envie de le mettre dans son lit et de le violer sur place... Je revins soudainement à la réalité de la chose quand il prit la parole, sa voix était pleine de haine d'ailleurs.

« Vas y Malfoy crache ton venin et finissons en. Je n'ai pas la patience pour une de tes joutes verbales ridicules ce soir. »

Pour qui il se prends le bouseux là?! Je m'approchais dangereusement de lui, je le connaissais foutrement pas mais lui semblait connaître mon nom et ma façon d'agir, sauf que monsieur je me prends pas pour de la merde face à Malfoy oublie à qui il parle là! Alors que j'arrivais à sa hauteur je croisais son regard rempli de haine, ce qui me choqua, je lui avais fait quoi à machin?! Surtout que je l'avais jamais vu de ma vie alors pourquoi il parlait de lui cracher du venin?! Je restais un instant perdu dans son regard, si on oublie la haine qui en émane il avait de magnifique yeux vert, des émeraudes oui tout à fait, comme le célèbre Avada Kedavra de Lord Voldemort aussi, beaucoup de choses dans ce regard qui aurait pu me faire céder à mon envie d'avant si monsieur je joue au malin avait pas ouvert sa bouche pour m'insulter, puis bon ses lunettes me chagrinait quelque peu, j'aimais pas trop les lunettes mais j'aurais pu en faire abstraction... J'aurais pu! A cet instant-là je vis aussi une cicatrice sur son front, en forme d'éclair, je ne pus empêcher un ricanement froid de sortir de ma bouche, qu'est-ce que c'était con comme cicatrice franchement! Me vint alors une idée

« Pour qui tu te prends de me parler comme ça toi hein? Tu sais à qui tu parles là pourtant tu l'as dit toi-même, à Malfoy, tu veux des ennuis avec mon Père peut-être » dis-je avec ma voix la plus dure et froide, presque un sifflement de serpent « Tu crois que parce que t'as une belle gueule et que t'as une balafre sur ta tête tu peux te permettre de ME parler comme ça? D'autant plus que je sais même pas qui tu es... t'as un nom le Balafré bigleux? » Je m'étais dangereusement rapproché de lui pour n'être plus qu'à quelques infimes centimètres de lui, le regardant droit dans les yeux, répondant au même regard qu'il me jetait....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harry Potter


avatar


Messages : 34
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 37
Localisation : Poudlard

MessageSujet: Re: Premiers pas de l'autre côté de la porte [Pv: Draco ]   Dim 11 Sep - 12:58

Draco Malfoy... Son ennemi depuis la première minute où il l'avait vu. Il s'en souvenait comme si c'était hier. C'était sa première journée dans le monde sorcier. Hagrid l'avait accompagné sur le chemin de traverse pour ses premiers achats. C'était la première personne qu'il avait rencontré dans le monde sorcier. C'était celui qu'il l'avait sorti de son enfer chez les Dursley. Bref c'était un grand ami à lui, dans tous les sens du terme. Il avait laissé Harry aller chez la couturière pour qu'elle lui fasse des tenues pour Poudlard. C'était là qu'il avait rencontré Malfoy. Il se tenait très droit et très fier, insultant copieusement la couturière. Il n'avait cessé d'abrutir Harry de commentaire sur Poudlard, les maisons qu'il aimait et détestait, le Quidditch et bien sûr encore et toujours son père. Quand il avait aperçu Hagrid il n'avait pu s'empêcher de le critiquer. Il n'avait pas fallu bien longtemps à Harry pour cerner le personnage et le détester. Plus tard quand Malfoy avait su qui il était il n'avait pu s'empêcher de vouloir être ami avec lui. Il avait refusé de lui serrer la main, préférant se rapprocher de son ami Ron. Depuis ce jour leur haine n'avait fait qu'augmenter.

C'était devenu une habitude pour eux. Chaque fois qu'ils se croisaient ils ne pouvaient s'empêcher de s'insulter. Les insultes conduisant souvent à un échange de sorts, voir de coups. C'était ainsi et Harry avait fini par s'y habituer. Il lui arrivait même de se sentir mal quand il passait une journée sans croiser sa némésis. Draco était une constante qui lui rappelait sans cesse qu'il n'était pas seulement le héros du monde sorcier. Il était également un ado, avec des problèmes, des amis et un ennemi qui le lui rendait bien.

Mais ce soir il n'était pas d'humeur. Malfoy avait un don, si on pouvait appeler ça comme ça, pour trouver les points où faire le plus mal et y appuyer allégrement. Dans ces sujets préférés revenez sans cesse la mort de ses parents. Il ne devait pas se laisser toucher par ça, mais c'était plus fort que lui. Avoir grandi dans cette horrible famille de moldus sans ses parents étaient toujours une grande souffrance pour lui et ça Malfoy le savait bien.


« Pour qui tu te prends de me parler comme ça toi hein? Tu sais à qui tu parles là pourtant tu l'as dit toi-même, à Malfoy, tu veux des ennuis avec mon Père peut-être »

Qu'est-ce qu'il disait? Il avait beau essayé d'éviter la confrontation avec Malfoy s'était comme parler dans le vide. Il n'en ferait qu'à sa tête. Après tout d'après lui un Malfoy ne devait obéir à personne et certainement pas à lui. Harry soupira en levant les yeux au ciel tandis que Malfoy continuait son monologue contre lui.

« Tu crois que parce que t'as une belle gueule et que t'as une balafre sur ta tête tu peux te permettre de ME parler comme ça? D'autant plus que je sais même pas qui tu es... t'as un nom le Balafré bigleux? »

Il ne se prenait toujours pas pour une merde avec son air prétentieux et coincé. Harry pensait que l'emprisonnement de son père l'aurait fait dégonfler un peu la tête. Mais au contraire Malfoy s'était montré encore plus orgueilleux et méprisant que jamais. Peut être qu'en passant ses nerfs sur les autres il pensait oublier la disgrâce de son père et de sa famille.

- Arrête de me gonfler avec ton père. Tu devrais faire moins le fier maintenant qu'il est en prison. Et depuis quand tu trouves que j'ai une belle gueule et tu fais semblant de ne pas me connaître? Je préfère encore t'entendre dire que je ressemble à un un avorton plutôt que de te voir baver sur moi, c'est perturbant Malfoy.

Il ne savait pas à quel jeu il jouait mais ça le perturbait. Il était habitué à un autre style d'insulte revenant toujours sur les même sujets : son physique, son pseudo complexe du héros, sa famille et ses amis. Le fait qu'il bave sur lui était gênant. Il n'était pas un homo. Il était sorti avec des filles. Même si sa relation avec Cho avait été catastrophique elle s'était fait une fille. Il ne fantasmait pas du tout sur les mecs et encore moins sur Malfoy. Et puis c'était quoi cette nouvelle connerie de faire semblant d'ignorer qui il était?

- Faut te faire soigner Malfoy!

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Draco Malfoy


avatar


Messages : 19
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Poudlard

MessageSujet: Re: Premiers pas de l'autre côté de la porte [Pv: Draco ]   Dim 11 Sep - 16:24

Ce mec est un malade mental échappé de Sainte Mangouste, je ne vois vraiment pas comment le qualifié autrement! Après que je lui ai lancé à mon tour quelques repliques il avait semblé quelque peu perturbé un instant, surtout quand j'avais parlé de sa belle gueule, que je ne savais pas qui il était et de sa cicatrice sur le front... Non mais sérieux je l'ai jamais vu moi ce mec! Mais lui a forcément du me voir puisqu'il me parle de moi-même... Si déjà j'affirme que ce mec est pas net dans sa tête c'est que tout le monde sait ici que Draco Malfoy est bisexuel, je m'en cache pas, ce qui pose d'ailleurs des soucis à Père, dans le sens où il ne voyait pas son fils devenir bi hein, face de serpent lui s'en contre fou. C'est d'ailleurs débile de s'en foutre, il est anti-moldu, pour la pureté du sang chez les sorciers mais acceptes les homosexuels... C'est pas logique! Remarquez il est pas logique parce que je sais que certains de ses Mangemorts sont pas pur de sangs mais bref... Pour en revenir au sujet le binocleux reprit la parole, toujours avec cette charmante haine dans la voix

« Arrête de me gonfler avec ton père. Tu devrais faire moins le fier maintenant qu'il est en prison. Et depuis quand tu trouves que j'ai une belle gueule et tu fais semblant de ne pas me connaître? Je préfère encore t'entendre dire que je ressemble à un un avorton plutôt que de te voir baver sur moi, c'est perturbant Malfoy. »

Merlin j'ai jamais rencontré quelqu'un d'aussi malade mental de toute ma vie! Bravo tu gagnes une place à Sainte Mangouste à vie toi! Là sur le coup je suis partagé entre plusieurs émotions, me plier de rire tellement ce mec est hilarant par les conneries qu'il peut sortir en l'espace de quelques secondes, ma seconde émotion était d'être complètement pommé par ce comportement, ce mec semblait être né de la dernière pluie quoi, et finalement la colère pour oser parler de mon Père en de tel mots... Franchement où il a été chercher comme histoire que Père est en prison?! C'est plutôt lui qui la dirige oui! Et non de Merlin je ne le connais pas, il comprends pas quand on lui parle ou quoi?! Puis tout le monde sait que je bave sur la moitié du château alors pourquoi il trouve ça si choquant? Il est un de ces élèves, un mec brun en plus alors il devrait pas s'en étonner... Non?`Mais bon là c'est pas comme si j'allais lui dire oui hein!

« Faut te faire soigner Malfoy! »

La c'est le pompon, ME faire soigner? Il s'est regardé lui?! Ce mec s'était peut-être pris trop de sortilèges dans la tête, un peu comme les parents de Londubat, ma tante en parle souvent, elle adore son chef d'œuvre voyez-vous... Ouais ça devait être ça, quoiqu'il en soit il devait aller se faire interner au plus vite. J'étais très énervé par ce petit minus malade mental, il allait m'entendre! Je me mis à marcher dangereusement, le regard mauvais, droit et fière comme on me l'avait appris, il ne reculait pas! C'était bien la première fois qu'on me résiste, il lui manquait définitivement une case!
Je me retrouvais de nouveau près de lui et d'un coup de main peu élégant je le poussais en arrière tout en prenant la parole

« Si y'en a un qui doit se faire soigner ici c'est toi! » crachais-je furieux « Je sais vraiment pas qui tu es mais t'as vraiment une case en moins mon pauvre! Prétendre qu'on se connait alors que j'ai jamais vu ta face de ma vie, parce que j'crois que j'm'en souviendrais avec une telle... » j'haussais un sourcil, non pas belle gueule il aimerait trop « balafre en milieu, franchement?! Un éclair, que c'est... petit! Tu t'es fait ça en te prenant la foudre? » Je ne pu m'empêcher de rire en pensant à ma bonne blague, non mais c'est vrai, la cicatrice en forme d'éclair faite lors d'un orage... reconnaissez-le c'est digne de moi... enfin bref! « Et ensuite oser OSER prétendre que mon Père est en prison... Franchement tu as du te prendre trop de sortilèges dans la tête... ou la foudre plutôt! Mais tu sais quoi, on peut l'appeler mon Père, je suis sûre qu'il te trouvera une douillette petite place à Sainte Mangouste à côté de la chambre des Londubat... Après tout en tant que Ministre ce sera pas compliqué... Qu'est-ce que tu en penses l'inconnu? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harry Potter


avatar


Messages : 34
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 37
Localisation : Poudlard

MessageSujet: Re: Premiers pas de l'autre côté de la porte [Pv: Draco ]   Lun 12 Sep - 14:44

« Si y'en a un qui doit se faire soigner ici c'est toi! »

Ca ça allait. C'était bien du Malfoy tout craché. Cette façon de cracher littéralement ses insultes étaient inimitable. La réplique n'était peut être pas une de ses meilleures mais elle lui ressemblait bien. Là où Harry était plus perturbé c'était quand Malfoy continua à l'insulter.

« Je sais vraiment pas qui tu es mais t'as vraiment une case en moins mon pauvre! Prétendre qu'on se connait alors que j'ai jamais vu ta face de ma vie, parce que j'crois que j'm'en souviendrais avec une telle... balafre en milieu, franchement?! Un éclair, que c'est... petit! Tu t'es fait ça en te prenant la foudre? »

Là ça commençait à devenir flippant. Malfoy qui prétendait toujours ne pas le connaitre c'était bizarre. C'était bien de lui de se moquer de sa cicatrice mais ignorer comment il se l'était faite c'était peu vraisemblable. Malfoy se faisait d'ordinaire un plaisir de le rabaisser par rapport à sa cicatrice et la façon dont il l'avait eu. Le coup de la foudre c'était plutôt minable comme insulte.

« Et ensuite oser OSER prétendre que mon Père est en prison... Franchement tu as du te prendre trop de sortilèges dans la tête... ou la foudre plutôt! Mais tu sais quoi, on peut l'appeler mon Père, je suis sûre qu'il te trouvera une douillette petite place à Sainte Mangouste à côté de la chambre des Londubat... Après tout en tant que Ministre ce sera pas compliqué... Qu'est-ce que tu en penses l'inconnu? »

A ce moment là Harry devint aussi vert que la cravate du serpentard. Ce n'était pas possible il y avait un problème avec le jeune homme en face de lui. Lucius Malfoy n'était pas Ministre de la Magie. C'était impossible. Il avait rencontré le Ministre quelques mois plutôt, un certain Scrimgeour qui avait voulu se servir de lui pour redorer le blason du Ministère. Malfoy Père était en prison, s'était lui même qui l'avait envoyé derrière les barreaux alors il était bien placé pour savoir ce qu'il en était. Mais le jeune homme devant lui semblait persuadé ne pas reconnaître Harry et être persuadé que son père était Ministre de la Magie.

Il n'y avait pas trente six milles explications à la situation. La première, Malfoy se foutait royalement de sa gueule ou avait pété un plomb suite à l'enfermement de son père. Mais cela semblait peu probable. Le jeune homme devant lui semblait avoir toute sa tête et ignorer totalement qui se trouvait devant lui. A ses yeux il était, comme il l'avait si bien dit, un parfait inconnu. Ce qui le ramenait à la deuxième option, la personne devant lui n'était peut être pas Draco Malfoy. Mais cela était plutôt improbable également. Il avait la peau pâle de Malfoy ainsi que ses cheveux tellement blonds qu'ils en devenaient presque blanc. Ces yeux gris acier reconnaissable entre tous avaient cette lueur de défi qu'il voyait toujours dans les yeux de son rival. Il avait également cette fierté et cette arrogance typiquement malfoyenne. Enfin personne n'aurait pu imiter aussi bien que lui sa façon de se tenir et de lancer des insultes. Après avoir passé des années à l'observer, Harry pouvait être sûr d'une chose c'est que c'était bien Draco Malfoy qu'il avait devant lui.

Résultat il n'était pas plus avancé. Si la personne devait lui était bien Draco Malfoy et disait bien la vérité comment cela se faisait-il qu'il ne le connaissait pas et que son père était Ministre de la Magie. Ahh comme il aurait aimé avoir Hermione sous la main pour l'aider à comprendre la situation. Elle aurait certainement déjà été entrain de trépigner car elle avait compris le fin mot de cette histoire de fou.

Il lança un coup d'oeil suspicieux au jeune homme en face de lui.


- Je ne suis pas taré et je n'ai pas le cerveau ramolli par ma cicatrice ou par un coup de foudre. Non mais sérieux t'as trouvé que ça comme vanne à propos de ma cicatrice? C'est plutôt décevant. Non mais sérieusement tu n'as jamais entendu parler des Potter ou même de Harry Potter? Arrête de te foutre de ma gueule deux minutes et réponds franchement!!

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Draco Malfoy


avatar


Messages : 19
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Poudlard

MessageSujet: Re: Premiers pas de l'autre côté de la porte [Pv: Draco ]   Jeu 22 Sep - 22:10

Je venais de finir mon petit discours bien acerbe à l'intention de ce mec que j'avais jamais vu de ma vie, dommage que ce soit un malade mental bon pour être enfermé à Sainte Mangouste et qu'il ait osé insulter les Malfoy de manière générale parce que sinon il était loin d'être moche... Je prennais le temps de l'observer d'un oeil critique en attendant sa réponse. Il était assez grand, il semblait musclé par le sport du peu qu'on en voyait bien qu'à quelque part un peu maigre, est-ce qu'il était bien nourri ? Bon comme je l'avais pensé plutôt les lunettes chez un mec était pas trop mon truc, enfin j'avais jamais vraiment essayé non plus hein! Je me disais juste que ces horribles machins doivent gêner quand on s'embrasse, oui préjugé à la con si vous voulez mais c'est ainsi! La cicatrice... C'était une chose étrange, je me demande vraiment comment il a pu se faire ça, parce que franchement c'était très... tiré par les cheveux, peut-être que quelqu'un le lui avait faite lors d'une bagarre, genre un sortilège qui permet de faire des cicatrices à son rival? Mais c'était fichtrement sexy et s'en était agaçant! Je n'arrivais pas à comprendre pourquoi j'avais jamais vu ce mec dans le chateau avant, il fallait que j'en apprenne plus c'était certain... Quoique... Peut-être qu'il s'est vraiment échappé de Sainte Mangouste avec sa façon d'agir... C'était comme si il ne connaissait rien de notre monde tout en me connaissant moi... Perdu dans mes pensées je réalisais seulement à cet instant qu'il n'avait toujours pas repris la parole après les petites piques que je lui avais lancées... Je l'observais alors plus attentivement sans chercher les côtés sex du mec mais pourquoi il répondait pas et en fait j'avais l'impression qu'il allait genre mourir sur place? Non c'est vrai il était blanc comme la neige, il nous fait quoi là ?! En plus je déteste comment il me regarde, comme si il cherche à comprendre quelque chose parmi les horreurs qu'il voit... Oui ça résume assez bien sa tête. Enfin après un silence très long, au moins une minute à s'observer mutuellement il fini par reprendre la parole en me regardant de manière septique

« Je ne suis pas taré et je n'ai pas le cerveau ramolli par ma cicatrice ou par un coup de foudre. Non mais sérieux t'as trouvé que ça comme vanne à propos de ma cicatrice? C'est plutôt décevant. Non mais sérieusement tu n'as jamais entendu parler des Potter ou même de Harry Potter? Arrête de te foutre de ma gueule deux minutes et réponds franchement!! »

J't'en donnerais moi de descendre ma blague sur ta cicatrice, ma sortie était absolument parfaite au vu de la forme que sa fichue cicatrice peut avoir et de son comportement en général digne d'une personne qui vient de prendre un mauvais coup ou la foudre! D'ailleurs je le foudroyais du regard quand il en parlait, décidément il manquait pas de couilles lui, peu de monde me parlait ainsi... Oh siiiii maintenant que j'y pense, Lestrange Junior que j'aime de tout mon coeur, sentez l'ironie de mes propos... Enfin bref!

« Franchement reconnais que la blague est bonne, on peut pas mieux trouver! » dis-je d'une voix neutre en levant un sourcil inquisiteur. Je me calmais pour réfléchir à ce qu'il venait de dire, Harry Potter... Harry Potter... J'ai beau chercher dans ma mémoire le prénom d'Harry ne me dit absolument rien du tout... « Honnêtement non ça ne me dis absolument rien du tout! » dis-je quelque peu agacé, puis soudainement un lointain souvenir me revint « Attends....! » c'était un ordre et il me regarda perplexe mais je me concentrais... Harry ça me disait foutrement rien mais maintenant que je l'entendais et l'avais répété dans ma tête Potter me disait très vaguement quelque chose. Il y avait un Potter y a quelques années, une famille plutôt du peu que j'en sais, une famille de Sang-Pur dont le fils a épousé une Sang-de-Bourbe, franchement quel gâchis encore une famille traître à son rang... Bref Père m'avait raconté que les Potter, j'entends par-là le fils et sa Sang-de-Bourbe de femme, avaient été sous la protection du vieux fou de Dumbledore car Voldemort voulait les tuer plus que tout mais il ne savait pas pourquoi exactement et on ne le sait d'ailleurs toujours pas... Comme toujours Voldemort avait réussis son coup et ils étaient tous morts, le couple et leur môme d'un an... « Potter me dis quelque chose maintenant que j'y réfléchis... Père m'a conté que c'était une famille de Sang-Pur dont le fils a marié une Sang-de-Bourbe, Dumbledore les protégeaient... Mais Lord Voldemort les as tué il y a des années, eux et leur fils... » dis-je avec une voix complètement blanche de toute émotion avant de faire une pause un instant pour être sur que j'oubliais rien « C'est tout ce que j'en sais » conclus-je en haussant les épaules. « Bon tu es de quelle maison et en quelle année? » C'était pas que j'aimais pas la discussion sur une famille quelconque morte y a des années mais je savais toujours pas qui c'était que j'avais en face de moi et j'en avais horreur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harry Potter


avatar


Messages : 34
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 37
Localisation : Poudlard

MessageSujet: Re: Premiers pas de l'autre côté de la porte [Pv: Draco ]   Mar 27 Sep - 17:22

Il était resté un moment à réfléchir à la situation qui devenait franchement de plus en plus compliqué, tellement de temps que Malfoy commençait à le regarder bizarrement. Il était certain que son teint avait pâli au fur et à mesure qu'il se rendait que son ami de toujours ne le reconnaissait absolument pas. Comment est-ce qu'une telle chose avait pu arriver? Depuis son entrée dans le monde sorcier il y avait toujours eu Malfoy dans les parages : Malfoy qui l'insultait, Malfoy qui cherchait des moyens de le faire punir, en gros Malfoy qui tentait le plus possible de faire de sa vie de son enfer. Et là il se retrouvait bien en face du même Malfoy mais il y avait quelque chose qui manquait : leur haine mutuelle. Pour lui rien n'avait changé, mais dans les yeux de Malfoy il avait d'abord vu du désir, quelle horreur, avant de voir arriver le ton méprisant du jeune serpentard. Il avait finalement demandé si Malfoy le connaissait et connaissait les Potter. Au fond de lui il connaissait très bien la réponse et il redoutait de l'entendre.

« Franchement reconnais que la blague est bonne, on peut pas mieux trouver! »

Désespérant, vraiment désespérant, sa blague était pourri mais il ne pouvait pas s'empêcher de s'auto congratuler. Ce type était vraiment exaspérant quand il s'y mettait et il ne prenait même pas la peine de lui répondre, se contentant de se noyer dans son auto satisfaction.

« Honnêtement non ça ne me dis absolument rien du tout! »

Il n'apprendrait rien de Malfoy dans ces conditions là de toute façon. Si Malfoy prenait un malin plaisir à se foutre de sa gueule il n'abandonnerait pas si facilement. Il nierait jusqu'au bout connaitre Harry. Sa seule chance de connaitre vraiment la vérité était de se tourner vers Dumbledore. Il pouvait toujours trouver un prétexte bidon pour aller voir le directeur, une douleur à la cicatrice suffirait, et lorsque le directeur le reconnaitrait il saurait que Malfoy s'était une fois de plus foutu de lui.

Il était sur le point de partir quand il lui cria :


« Attends....! »

C'était plus un ordre que vraiment une demande mais Harry resta quand même pour écouter ce qu'il avait à dire. Qui sait peut être que pour une fois autre chose que des conneries sortiraient de sa bouche.

« Potter me dis quelque chose maintenant que j'y réfléchis... Père m'a conté que c'était une famille de Sang-Pur dont le fils a marié une Sang-de-Bourbe, Dumbledore les protégeaient... Mais Lord Voldemort les as tué il y a des années, eux et leur fils... C'est tout ce que j'en sais. Bon tu es de quelle maison et en quelle année?»

Le peu de couleurs qui se trouvaient encore dans le visage disparurent tandis que son visage se décomposait. Ce n'était pas possible , il lui mentait encore une fois. Il savait très bien dans quelle maison et dans quelle année il se trouvait. Cela faisait plus de cinq ans qui se haïssait mutuellement. Il savait qui il était. Et surtout il n'était pas mort c'était impossible.

Il empoigna violemment Malfoy par le devant de sa chemise et le plaqua contre le mur le plus proche. Il secouait Malfoy de toute ses forces. Il foudroyait de ses yeux verts les deux perles gris aciers du serpentard. A cet instant précis on aurait cru qu'Harry Potter était devenu dément. Et c'est bien ce que dernier avait l'impression d'être.


- Arrête de te foutre de ma gueule bordel Malfoy!!!!! Tu sais très bien qui je suis et dans quelle maison je suis. Un foutu gryffondor comme tu sais si bien me le dire. Alors ne me fait pas croire que tu ignores tout de moi ou même que je suis mort. Je suis pas mort tu m'entends. JE SUIS PAS MORT!!!!!!!!

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Draco Malfoy


avatar


Messages : 19
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Poudlard

MessageSujet: Re: Premiers pas de l'autre côté de la porte [Pv: Draco ]   Lun 24 Oct - 2:30

J'attendais qu'il me réponde mais les secondes passèrent et au lieu de cela je le vit perdre le peu de couleurs qui lui restait, il semblait chancelant, comme si il allait s'effondrer, manquerait plus que ça, qu'il me reste sur les bras et que je doive le conduire à l'infirmerie, c'est le travail de larbin ça, pas de Draco Malfoy! Puis soudainement son attitude changea, il arrêta d'être perdu dans ses pensées à vingt mille lieues de notre point de discussion pour s'approcher de moi et m'empoigner vivement par le col de ma chemise, en une fraction de seconde je me retrouvais acculé contre un mur, impossible de m'en retirer, le poids du brun contre moi, il me secouait comme un poirier tout en me foudroyant de son regard le plus noir qu'il fut, je le foudroyais aussi du miens, comment... comment osait-il s'en prendre à MOI, le fils du Ministre de la Magie! Personne n'agissait ainsi avec moi... Il se mit enfin à parler, ce qui me perturba encore plus car je ne comprenais pas un seul mot de ce qu'il pouvait crier.

« Arrête de te foutre de ma gueule bordel Malfoy!!!!! Tu sais très bien qui je suis et dans quelle maison je suis. Un foutu gryffondor comme tu sais si bien me le dire. Alors ne me fait pas croire que tu ignores tout de moi ou même que je suis mort. Je suis pas mort tu m'entends. JE SUIS PAS MORT!!!!!!!! »

Ayant un esprit très tordu et un peu vicieux, cela ne fit pas l'effet qu'il espérait, oh oui j'étais en colère, une grande colère et il allait la sentir passer mais il y avait autre chose... J'étais un mec, un mec bisexuel qui venait de se faire plaquer contre un mur par un pur canon brun en furie avec un regard à vous tuer sur place... et en plus il m'affrontait! Personne, ou si peu n'osait m'affronter, et pas à ce point-là! S'en était grisant, excitant même... Huh un peu trop mon entrejambe se fit sentir et je suis persuadé qu'il le senti aussi car il parut perturbé un instant tout en rougissant, ce fut cet instant qu'il me fallait pour m'échapper. Merlin me pardonne de blesser à cet endroit-là un aussi beau mec mais ma fois il faut y mettre les moyens...

Ainsi donc je lui mis un coup de genou sur son entrejambe, dans l'endroit le plus fragile de son corps, ce fut direct, il se recula en se tordant de douleurs et en me foudroyant encore du regard, regard que je lui rendis avec la même colère que lui. Je pris alors ma voix la plus menaçante, sifflante qu'il fut avec un regard dur et je me fis fasse à lui pour soutenir mon regard au sien afin qu'il comprenne que je ne savais vraiment pas de quoi il parlait, que je ne jouais pas avec lui.

« Putain! Il faudra te le dire en quelle langue?! JE NE SAIS PAS QUI TU ES!, je ne comprends pas un mot de ce que tu racontes, entre savoir qui tu es, que t'es pas mort et j'en passe! Tu crois que je me rappellerais pas de toi?! Avec le physique que t'as ça aurait fait longtemps que si je t'avais vu ne serait-ce qu'une seule fois t'aurais fini dans mon lit! Hors c'est pas le cas ce qui prouve que JE NE TE CONNAIS PAS » articulais-je clairement et calmement pour qu'il comprenne la langue que je parlais vu qu'il semblait dur de la feuille! Je respirais un instant pour me calmer avant de reprendre tout en remettant mes habits correctement « J'espère que je n'aurais pas abîmé tes.... » je regardais un instant entre ses jambes avant de lever un sourcil « atouts... Tu m'y a forcé! » Bah quoi c'était là des excuses... En quelques sortes! Mais un Malfoy ne s'excuse pas publiquement à quelqu'un qu'il ne connait pas, il le fait de manière détournée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harry Potter


avatar


Messages : 34
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 37
Localisation : Poudlard

MessageSujet: Re: Premiers pas de l'autre côté de la porte [Pv: Draco ]   Lun 24 Oct - 9:39

Harry secouait de toutes ses forces Malfoy. Il espérait que ce dernier arrête enfin de se foutre de sa gueule, qu'il lui avoue qu'il se rappelait très bien du "balafré" et qu'il avait adoré le voir tomber dans le panneau. Mais rien de tout ça ne se produisit, à la place il sentit une bosse effleurer sa cuisse, l'érection de Malfoy!! Qu'est-ce qu'il prenait à ce foutu serpentard de bander ainsi pour lui? Entre eux ça n'avait jamais été rien d'autre que de la haine, et même si Harry avait besoin de cet affrontement quotidien avec le blond, jamais il n'avait ressenti du désir pour lui.

Il se recula rapidement, dégouté par la réaction du jeune homme, le rouge lui montant aux joues. Le serpentard profita de cet instant de relâchement pour se dégager de son étreinte et lui mettre un coup de genoux... très mal placé. L'enfoiré!! Sous la douleur le gryffondor se plia en deux et s'effondra sur le sol incapable de respirer correctement ou même de se concentrer sur autre chose que sur la douleur qui envahissait son entre jambe.


« Putain! Il faudra te le dire en quelle langue?! JE NE SAIS PAS QUI TU ES!, je ne comprends pas un mot de ce que tu racontes, entre savoir qui tu es, que t'es pas mort et j'en passe! Tu crois que je me rappellerais pas de toi?! Avec le physique que t'as ça aurait fait longtemps que si je t'avais vu ne serait-ce qu'une seule
fois t'aurais fini dans mon lit! Hors c'est pas le cas ce qui prouve que JE NE TE CONNAIS PAS »


Il était tant que le gryffondor se fasse une raison. Malfoy ne se foutait pas de lui et il ne vivait pas un très mauvais rêve duquel il n'allait pas tarder à se réveiller. Enfin c'était plutôt un cauchemar, mais un cauchemar dont il ne se réveillerait pas. Le mec en face de lui était peut être Draco Malfoy mais ce n'était pas le Malfoy qu'il connaissait. Jamais le sien n'aurait bandé pour lui ou ne lui aurait dit le vouloir dans son lit. Non le sien était plutôt du genre à vouloir se désinfecter toute partie de son corps ayant pu toucher le Survivant, alors vouloir coucher avec c'était carrément inimaginable.

Il se redressa tant bien que mal et s'assit sur le sol en pierre froide, le dos appuyé contre le mur, le regarde perdu dans le vide.


« J'espère que je n'aurais pas abîmé tes.... atouts... Tu m'y a forcé! »

Ces quelques mots furent la goutte de trop pour Harry. Il explosa de rire en entendant Malfoy faire pour lui ce qui était des excuses et prendre des nouvelles de ses atouts comme il les appelait. Alors là c'était sûr ce n'était pas son Malfoy. Dans quelle merde est-ce qu'il s'était encore fourré.

Après plusieurs minutes pendant lesquels Malfoy devait vraiment croire que la personne devant lui était folle, il parvint à se calmer.


- Je survivrais, merci de t'inquiéter de mes... atouts.

Oui il survivrait, c'était ce qu'il avait fait toute sa vie : survivre. Il tourna lentement la tête vers Malfoy et planta son regard dans le sien.

- Tu ne me connais peut être pas mais moi je te connais Draco Malfoy. Je sais que tu es le fils de Lucius et Narcissa Malfoy née Black. Je sais que tu es né le 5 juin. Je parie même que tu es attrapeur dans l'équipe de quidditch de serpentard et que tu dois certainement avoir le meilleur balais sur le marché. Mais tout ça tu te dis que j'ai très bien pu le lire dans la presse vu que ton père est Ministre de la Magie.

Quel cauchemar vraiment, si Lucius Malfoy était bien Ministre de la Magie cela voulait certainement dire que Voldemort était au pouvoir. Ce n'était pas étonné, si Voldemort n'avait pas été vaincu par lui durant cette nuit où ses parents étaient morts, il n'y avait pas grand chose qui aurait pu l'empêcher d'accéder au pouvoir.

- Je sais que tu es doué en potion mais je ne sais pas si c'est grâce à tes talents ou simplement parce que tu profites du favoritisme de Rogue envers les serpentards. Je connais tout de tes regards méprisants voir haineux, de ton rictus dégouté que tu adresses à ceux que tu considères comme inférieur à toi, ce qui fait beaucoup de monde, de ton haussement de sourcil typiquement Malfoyen.

Il inspira profondément en fermant les yeux, si c'était déjà dur de voir que Malfoy ignorait qui il était qu'est-ce que ce serait quand il verrait Hermione ou Ron.

- Oui je te connais Draco Malfoy et je ne suis pas fou crois moi.

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Premiers pas de l'autre côté de la porte [Pv: Draco ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Premiers pas de l'autre côté de la porte [Pv: Draco ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La liste des premiers ministres pressentis du président Martelly
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Les 100 premiers jours du president Preval vus par les media
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind the door :: 
RPG
 :: Poudlard :: Sixième Etage :: Couloirs
-